Fédération de la Vienne

Fédération de la Vienne
Accueil > Actus > Droits et société
 
 
 
 

Communiqué de l'intersyndicale du 25 Août

Les organisation syndicales départementales se sont réunis le 25 Août pour définir leurs positions en vue de la rentrée sociale.

Ainsi,

vous trouverez en pièce jointe le communiqué commun adopté, pour l'instant, par 4 organisations syndicales, appelant à la grève et la manifestation pour le mardi 12 Septembre 2017.



Les organisations syndicales présentes ce 25 Août appellent à soutenir les salariés de l'entreprise GM&S, qui doivent à nouveau venir à Poitiers le lundi 4 Septembre.



Enfin,

Les mêmes  organisations affirment  et réaffirment  leur soutien aux salariés et syndicalistes poursuivis en correctionnelle suite à la manifestation du 19 Mai 2016 contre la Loi El Khomri à la gare de Poitiers.



Il n'y a pas de progrès social sans liberté syndicale.



L'UD CGT de la Vienne

 

Poitiers le 25/08/17

Communiqué de l’intersyndicale de la Vienne

Réunies le 25 août les organisations CGT, CNT-SO, Solidaires, UNEF de la Vienne font le constat que le nouveau gouvernement au-delà d’un semblant de concertation, a décidé de s’attaquer à marche forcée à la réforme du code du travail. Ce projet de réforme part d’un postulat : « la réglementation du travail comme frein à l’embauche », affirmation non fondée mais qui est un bon prétexte pour faire reculer les droits des salariés.

Ce texte aggrave la loi travail I (EL KHOMRI), en faisant primer les accords d’entreprises au détriment des garanties collectives et du code du travail.

 

L’individualisation complète du contrat de travail et du tout négociable dans l’entreprise,

C’est la mise en concurrence des salariés en France !!

Elles soulignent que le projet d’une loi Travail puissance 10 passée par ordonnances se marie très bien avec celui de la casse de la fonction publique. La logique ? Attaquer le droit du travail privé avec la loi Travail 2 et, une fois la loi passée, s’attaquer au statut des fonctionnaires. Le rêve de tout capitaliste qui se respecte ? Passer le public au privé (et le plus rapidement possible).

Une première entaille dans le statut des fonctionnaires est mise avec la modulation de la valeur du point d’indice en fonction des versants de la fonction publique, proposée par le ministre de l’Action et des Comptes publics et accompagnée de la suppression de 120 000 fonctionnaires et du gel du point d’indice.

 

Le gouvernement change mais la casse de nos acquis et des services publics continue !

La situation est grave, nous ne nous résignerons pas à ces perspectives !

 

Nous avons des propositions pour sortir de ce cycle infernal qui génèrent chômage, précarité, travailleurs pauvres :

 

  • L’augmentation des salaires, la réduction du temps de travail, de nouveaux droits pour les salariés et leurs représentants, sont gage d’efficacité économique et sociale.

 

  • Des services publics forts, accessibles, garants d’une qualité et d’une équité de traitement (santé, éducation, sécurité, transport, Energie, communication….)

Nous demandons le retrait de la loi travail (El khomri), nous refusons l’inversion généralisée de la hiérarchie des normes :

  • Nous revendiquons un code du travail protecteur pour l’ensemble des salariés.

Nous appelons les salariés à organiser des assemblées générales au sein des entreprises, des administrations, des services dans l’unité la plus large, afin de débattre de ces questions et d’envisager collectivement les modalités d’action au cœur des lieux de travail.

Les organisations syndicales CGT, CNT-SO, Solidaires, UNEF de la Vienne appellent les salariés, les jeunes, les retraités, les privés d’emplois à s’engager dans les mobilisations à venir pour exiger progrès et justice sociale.

D’ores et déjà, elles appellent à une première action de grève.

Mardi 12 septembre, 15h00

Manifestation

Au départ de la place Charles de Gaulle

(Marché de Notre Dame)

Tous ensemble, salariés publics, privés, précaires, jeunes, retraités, nous sommes une force pour exiger d’autres choix !

 

Les premiers signataires : CGT, CNT-SO, Solidaires, UNEF de la Vienne

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.