Fédération de la Vienne

Fédération de la Vienne
Accueil
 
 
 
 

Communiqué de Presse SNEP-Fsu du 12 octobre 2018 : Cycl'Action Les Profs d'EPS mouillent le maillot pour leurs académies le 21/10

 

Communiqué de Presse du SNEP-FSU Poitiers/Bordeaux/Limoges du vendredi 12 octobre 2018 :

 

Les Profs d’EPS de la Région Nouvelle- Aquitaine mouillent le maillot pour refuser la surchauffe de la fusion de leurs académies

 

 

Dimanche 21 octobre à partir de 9h, les Professeurs d’EPS du SNEP-Fsu s’élanceront des Rectorats de Poitiers, Limoges et Bordeaux, pour une randonnée cycliste, la Cycl’Action SNEP, qui les conduira à Angoulême, devant la DSDEN, à la Cité administrative près du Champ de Mars. 

 

En effet, La fusion des 3 circonscriptions académiques qui est en préparation est dans la continuité de la création des grandes régions suite à la réforme territoriale de 2015. L’Éducation Nationale est le dernier service de l’État à ne pas être organisé à cette échelle : la FSU avait dès l'origine dénoncé et combattu cette réforme. 

 

L’objectif poursuivi par cette réforme est la concentration de la gestion des moyens et des centres de décisions à Bordeaux, la spécialisation des sites qui pourrait apparaître comme un atout mais qui masque en réalité une volonté d'économies et rompt avec l'ambition de faire progresser la qualité du service public en chaque point du territoire.

A cela s'ajoute des perspectives de mutualisations de services entre plusieurs départements, à la globalisation des circonscriptions du 1er degré, et des bassins du second degré, avec une fragilisation toujours plus accrue des établissements ruraux. Ce sera aussi le cas pour la gestion du Sport scolaire qui concerne plus de 120 000 élèves ans l’ensemble de nos 3 académies. Nous pouvons craindre des redéploiements budgétaires rompant ainsi les équilibres financiers des services UNSS des académies les plus rurales déjà confrontés au défit de la diminution des subventions des collectivités territoriales et à l’explosion des coûts de déplacements.

 

Tout ceci aurait des conséquences négatives pour les personnels :

Les mutualisations conduiront mécaniquement à de lourdes économies d'échelle et donc des suppressions de postes, notamment au niveau des services administratifs, avec des mobilités fonctionnelles et géographiques plus ou moins imposées et donc  subies. Ces choix conduiront à une perte de savoirs faire de cœur de métier et à une augmentation très nette de la charge de travail. 

 

Tout ceci aurait aussi et surtout des conséquences pour les usagers :

Cette réforme va à l'encontre des objectifs de justice sociale dont les services publics, sont le dernier rempart protégeant les plus faibles, garantissant l'accès à l'éducation et la réussite de tous les enfants des familles qui sont les plus éloignées de l’École. Que ce soit en matière d'accès à l'éducation, à la culture et au sport ou bien sur l'organisation des services publics, cette réforme va renforcer la fracture territoriale et le sentiment de relégation des populations rurales et des quartiers, entérinant et accentuant les déterminismes sociaux que l’École a grand mal à réduire.

 

En convergeant en vélo depuis chacun des 3 rectorats (Poitiers, Limoges et Bordeaux) vers Angoulême, ville centrale de la région Nouvelle-Aquitaine, soit environ 150 Km, les Professeurs d’EPS souhaitent donner corps à leur opposition à cette nouvelle réforme territoriale. En effet, les Profs d’EPS du SNEP soutenus par la FSU et ses syndicats œuvrent pour sauvegarder le dialogue social créé à la Libération et dont les effets en matière de progrès social et d'aménagement des territoires sont incontestables. C’est pour toutes ces raisons qu’ils mouilleront le maillot le dimanche 21 octobre 2018, sur les routes de la région et qu’ils tiendront un point presse à leur arrivée à Angoulême.

 

Contact Presse :

Christophe Mauvillain, Secerétaire académique Poitiers : 06.31.02.40.12

 

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.