Fédération de la Vienne

Fédération de la Vienne
Accueil
 
 
 
 

Communiqué de presse du syndicat CGT du CNPE de CIVAUX du 20 novembre 2018 Blocus à la centrale nucléaire de CIVAUX

Communiqué de presse du syndicat CGT du CNPE de CIVAUX du 20 novembre 2018

Blocus à la centrale nucléaire de CIVAUX

« Quand la gestion managériale et industrielle remet un en cause la sureté des installation et la sécurité des salariés »

Les secrétaires généraux de syndicats, les secrétaires de sections syndicales et les agents de la Division Production Nucléaire (DPN) d’EDF réunis par la Fédération Nationale Mine et Energie (FNME) CGT font le même constat. Les moyens et la reconnaissance octroyés depuis 2013 ne sont pas à la hauteur des exigences.

Les agents EDF de la DPN font face à des contraintes matérielles et/ou fonctionnelles qui ne leur permettentplus d’effectuer leur métier en toute sérénité, sureté et sécurité. Leur conscience professionnelle a permis jusqu’à ce jour de pallier les dysfonctionnements liés aux mauvaises réorganisations de l’entreprise.
La charge de travail s’intensifie mais les effectifs stagnent. De l’agent d’exécution au cadre, les responsabilités augmentent, mais le pouvoir d’achat diminue.

Ce symptôme d’une organisation déficiente, oblige les agents à s’adapter à la charge de travail en effectuantdes heures supplémentaires, alors que la charge de travail devrait être adaptée aux horaires réglementaires, Les agents passent plus de temps dans leurs unités au détriment de la vie familiale, ce qui génère del’épuisement et entraîne des arrêts de travail. Récemment, la direction du site de Civaux est obligée dadapter les organisations au manque deffectif criant dans certain service pour assurer les missions.

C’est dans ce contexte que la FNME CGT a déposé un cahier de revendications national le 19 octobre et organisé des mouvements de grève durant les arrêts de tranche sur tous les sites de la DPN. Plusieurs réunions ont été organisées avec la direction pour expliquer le contenu de ce cahier de revendication.
La DPN ne semble pas prendre en compte la mesure de l’ampleur du malaise ambiant dans les centralesnucléaires française, pourtant les salariés souffrent et les effectifs ne sont plus en adéquation avec la charge réelle de travail.

Une délégation CGT des unités de la DPN a été reçue le 13 novembre par le directeur de la DPN, aucune denos revendications n’a été entendue lors de cette rencontre, juste des promesses de dialogue social : « fautque j’en parle à mon chef », « je suis ouvert à la discussion », « je suis conscient des problèmes », ce qui a mis en colère les 800 agents des CNPE qui avaient fait le déplacement pour obtenir des garanties concernant leurs conditions de travail.

Du jamais vu dans notre entreprise cette journée s’est soldée par le gazage des agents par les CRS !

Le directeur de la DPN prévoit une visite à CIVAUX vendredi 23 novembre 2018... Pour les syndicats CGT du CNPE CIVAUX et SUD Energie de CIVAUX, il est inconcevable de laisser entrer dans nos entreprises une personne qui a cette conception du dialogue social et qui donne l’ordre aux CRS de gazer les agents.

Les salariés ont décidés d’accueillir ce directeur comme il se doit !!! Les collègues des autres centrales se mobilisent également pour rejoindre le mouvement vendredi matin !

Syndicat.cgt-civ@edf.fr

05 49 83 55 50

page1image27176page1image27336

Modalité : APPEL à la Journée de grève,(Préavis de grève national du Jeudi 22/11 21h au vendredi 23/11 21h)

Filtrage des entrées du site dès 5h du matin Animation à la porte

Barbecue de lutte pour le repas du midi

 

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.