Fédération de la Vienne

Fédération de la Vienne
Accueil
 
 
 
 

Thouars : Fret Ferroviaire

La Région Poitou-Charentes a particulièrement œuvré pour développer le ferroviaire et désenclaver les territoires de Bressuire et Thouars pour répondre au droit au déplacement pour les habitants de ce secteur et permettre le développement économique du Nord Deux-Sèvres.

La suppression du TGV qui desservait Saumur a amené les 3 Régions (Poitou-Charentes, Pays de Loire et Centre) et la Communauté d’agglomération de Saumur à travailler en coopération afin de créer des TER directs pour rejoindre le TGV à St Pierre des Corps. Dans le même temps la Région Poitou-Charentes a expérimenté, sur le même territoire, l’utilisation d’agro-carburants sur les TER afin de réduire les émissions de CO².

Aujourd’hui, la décision du gouvernement et de la direction de la SNCF en matière de Fret ferroviaire risque de fragiliser ce qui a été mis en place.

En effet, les conducteurs situés sur le site de Thouars étaient en capacité de conduire les TER ou les trains de marchandises. La création d’une filiale dédiée uniquement au Fret avec des agents qui ne seront plus à disposition de la SNCF va réduire le nombre de conducteurs. Nous avons déjà connu, dans notre Région, la suppression de trains par manque de conducteurs.

Le site de Thouars a connu une activité économique importante grâce au transport de fret SNCF particulièrement développé.

L’exigence du gouvernement de diviser les activités au sein même de l’entreprise et les restructurations du Fret SNCF, engagé par le gouvernement et la direction de la SNCF depuis 2004 ont fragilisé ce secteur et mis chaque année 1,5 million de camions supplémentaires sur les routes.

Les dernières restructurations (suppression de wagons isolés, fermeture de triages) ont continué à faire perdre des parts de marché à la SNCF. Le nombre de camions sera en augmentation, par contre, 6000 emplois de Cheminots seront supprimés.

L’engagement national pour le Fret ferroviaire (septembre 2009) qui émane du Cabinet du Ministre Borloo et Bussereau est particulièrement grave pour le devenir de la SNCF.

La situation de Thouars découle de ces orientations, de la volonté du gouvernement et de la direction SNCF de privatiser rapidement le fret et d’ouvrir à la concurrence ce service public.

La direction de la SNCF a donc décidé de créer sur le site de Thouars une filiale privée « Logistra » et de revoir la réorganisation du travail. Cette situation a provoqué une grande colère chez les cheminots qui ont souhaité la tenue d’une table ronde. La Région a donc répondu favorablement à cette demande. Cette table ronde à laquelle participait la direction SNCF s’est tenue le vendredi 8 janvier 2010 à Poitiers (Conseil Régional).

Michelle Carmouse qui représentait la Présidente, a exprimé la demande de la Région de mettre en place un moratoire.

Si le groupe communiste se félicite de la demande de moratoire de la Région il regrette vivement le refus de la SNCF.

Refus dicté par sa logique de rentabilité et par le besoin d’affaiblir le statut des cheminots afin de répondre favorablement aux orientations du gouvernement ce dernier souhaite et organise le démantèlement de ce service public (M. Bussereau prépare activement l’ouverture à la concurrence des TER).

Pour le Groupe communiste Région Poitou-Charentes
Jean-François MEMAIN
Président du Groupe P.C.F.

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.