Fédération de la Vienne

Fédération de la Vienne
Accueil
 
 
 
 

Quand Sarkozy assimile communisme et nazisme

- Nicolas Sarkozy a hier, lors du dîner annuel du CRIF, comparé communisme et nazisme, sous un angle nouveau, celui de leur supposé commune « absence de Dieu ».

 

- Ces parallèles entre communisme et nazisme font, depuis quelques années déjà, partie des nouvelles lunes de la droite la plus dure. Ils occultent évidemment la détermination avec laquelle des communistes partout dans le monde se sont battus, souvent au prix de leur vie, pour éradiquer le nazisme sur la planète et sauver la vie de Juifs menacés de mort.

 

 

- Et ils sont d’autant plus scandaleux que sous le prétexte de lutter contre la barbarie, ces propos visent d’abord à discréditer définitivement l’idée qu’une émancipation humaine est possible. Et en même temps, ils ne peuvent que contribuer à ouvrir la porte à tous ceux qui cherchent à des degrés divers à réhabiliter le fascisme.

 

-  Les propos de Nicolas Sarkozy sont d’autant plus scandaleux qu’ils s’intègrent à la nouvelle croisade présidentielle contre la laïcité. Prendre ainsi en otage l’histoire et la foi des croyants pour faire avancer des convictions politiques particulièrement réactionnaires est aussi scandaleux que ridicule.

 

Parti communiste français

Paris, le 14 février 2008

 

- Sur "LE MONDE", au diner annuel du CRIF le président de la république a souhaité "ouvrir les enfants a la dimension de dieu" : ICI

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.