Fédération de la Vienne

Fédération de la Vienne
Accueil
 
 
 
 

La gestion des personnels au rectorat de Poitiers : La politique de la terre brulée

communiqué de presse du SNES et du SNEP sections académiques de Poitiers

Dans sa volonté de marquer l’Académie de Poitiers de son empreinte politique, Mme le Recteur persiste dans le registre de l’obstruction systématique aux directives du Ministère de l’Education nationale. En effet, les représentants nationaux de la FSU (SNES et SNEP) nous confirment que le Cabinet du nouveau ministre a donné la consigne aux recteurs d’affecter les enseignants stagiaires sur des services réduits de 3h, en réinjectant des moyens en postes dans les établissements.

Prenant acte de ces évolutions positives en matière de formation des enseignants, le SNES et le SNEP y voient aussi l’occasion de desserrer l’étau des suppressions de postes subies dans l’Education, en ajoutant des possibilités de mutation pour les enseignants et les CPE.

C’est pourquoi le SNEP et le SNES ont proposé que le maximum de stagiaires soient affectés sur des blocs d’heures ce qui permettrait la nomination d’enseignants titulaires dans un maximum d’établissements, dans l’intérêt des élèves qui nous sont confiés.

Devant le refus obstiné du recteur, les 52 élus du SNES et du SNEP-FSU ont refusé de siéger en commission paritaire le 12 juin. Ils demandent que les directives ministérielles soient respectées à Poitiers comme elles le sont ailleurs. Les académies de Versailles, Créteil, Rennes, Toulouse ont su trouver les solutions techniques pour entamer un changement dès la rentrée 2012.

Forts de ce constat les représentants du SNEP et du SNES de Poitiers continuent toujours à exiger que leurs propositions de gestion des enseignants visant l’amélioration immédiate du système éducatif soient étudiées et prises en compte par l’administration. « Dialogue social renoué et rénové dans l’Education nationale » disait le ministre, il semble qu’à Poitiers il y ait loin de la coupe aux lèvres !

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.