Fédération de la Vienne

Fédération de la Vienne
Accueil
 
 
 
 

Fuites d'éléments radioactifs à Civaux : les conséquences d’une politique néfaste pour la sécurité nucléaire et l’environnement

Communiqué de presse de Samuel Bougrier, candidat Front de Gauche sur la 3ème circonscription de la Vienne

 

Les négligences d’EDF, pointées par l’Autorité de Sureté Nucléaire dans son rapport, sont l’illustration de ce que le PCF et le Front de Gauche dénoncent depuis longtemps. Ces négligences sont les conséquences de la politique de déréglementation et de privatisation qui vise à livrer progressivement tout le secteur énergétique, nucléaire compris, aux logiques de rentabilité. Cette logique de rentabilité n’est pas compatible avec la sécurité (*) !

Comme le dit l’ASN, la sureté (qui englobe les aspects humains et environnementaux, étroitement liés) ne dépend pas « seulement » de conditions technologiques mais « repose fondamentalement sur les hommes ». Un haut niveau de garanties sociales pour l’ensemble des salariés concernés par l’exploitation et la maintenance des centrales est une exigence. Dans cet esprit, il est par ailleurs incontournable de ré-internaliser certaines activités liées directement à la sûreté nucléaire.

Il est plus que nécessaire de faire le bilan de la dérèglementation du secteur de l’énergie en France et en Europe, opérée par la droite, afin d’en évaluer les coûts financiers, humains et organisationnels. En effet, une étude de la CES et de l’EPSU indique que le coût de la dérèglementation du secteur, depuis 12 ans environ, est estimé à 250 milliards d’euros.

Quelque soit la façon dont sera tranché le débat qui doit avoir lieu sur la politique énergétique, il faut sans attendre créer un pôle public permettant de maîtriser la propriété, la sécurité, la transparence des prix, les sources de financement et les garanties sociales des salariés d’un secteur industriel qui demeurent stratégiques pour l’économie du pays.

Samuel Bougrier

Des Liens pour en savoir plus :
- Lire l’article de la Nouvelle République : Fuite radioactive à Civaux
- Lire l’article de la Nouvelle République : Rapport accablant pour la Centrale de Civaux
- http://www.samuel-bougrier.fr/artic...
- Communiqué de presse de la CGT / Civaux

* Extrait du programme du Front de Gauche « l’Humain d’abord »

Nous réaffirmons l’exigence de la maîtrise publique, sociale et démocratique du secteur de l’énergie, seule garante de la transparence, de l’indépendance de l’expertise et de la qualité des installations et des exploitations. Nous créerons un pôle 100% public de l’énergie comprenant EDF, GDF, Areva et Total renationalisé, sous pilotage démocratique associant les citoyens et nous agirons pour une telle création au plan européen.

Nous proposerons un débat public national immédiat sur la politique énergétique en France. Ce grand débat devra permettre la remise à plat des choix énergétiques et du nucléaire et penser l’alternative aux énergies fossiles et carbonée. Il devra être conduit de l’information jusqu’à la prise de décision par les citoyens avec une ratification référendaire. Dans le domaine du nucléaire civil, l’ensemble des possibilités - dont la sortie du nucléaire ou le maintien d’un nucléaire sécurisé et public - sera alors tranché. Sans attendre, la ré-internalisation de toutes les opérations de maintenance et de sureté nucléaire sera engagée.

Aucun choix définitif en matière de politique énergétique ne sera engagé avant la conclusion de ce grand débat public.

Les salariés du pôle public seront toutes et tous sous le même statut, ils et elles seront associés étroitement aux choix de gestion de l’entreprise publique et leur liberté d’expression sera garantie.

Nous mettrons en place une tarification sociale et progressive qui permette d’assurer l’accès à l’énergie de toutes et de tous. Nous mettrons fin aux coupures d’électricité qui se multiplient aux dépens des plus pauvres.

Nous programmerons les investissements publics, les emplois et les formations nécessaires à la sobriété, à l’efficacité énergétique et à la diversification des sources d’énergie, notamment en faveur des énergies renouvelables.

Nous mettrons en place les procédures nécessaires aux diagnostics de sécurité, de préservation de la planète et de notre environnement. La nécessaire réduction des consommations ne peut conduire à réduire le niveau de vie des classes populaires. C’est la sobriété énergétique que nous visons : moins de consommation pour des usages identiques. Ce sont les gaspillages ostentatoires des très riches qu’il faut combattre.

Nous abrogerons les lois de libéralisation de l’énergie. Nous lancerons un réseau de géothermie profonde. Nous engagerons un effort massif en faveur de la recherche, des filières technologiques et industrielles, des investissements, de la formation pour le développement des énergies renouvelables et leur utilisation publique ainsi que pour le traitement des déchets issus de la filière nucléaire.

Nous mettrons en place un plan national de remise aux normes énergétiques des logements et de l’ensemble des bâtiments publics. Nous créerons pour les particuliers une allocation sur condition de ressources pour financer la rénovation thermique des logements.

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.