Fédération de la Vienne

Fédération de la Vienne
Accueil
 
 
 
 

Sur la médiation culturelle et les emplois d'avenir

Interventions d'Anne Joulain, élue communiste, au Conseil municipal du 26 juin 2013

  • Délib 13 page 313 : Culture

Nous souhaitons revenir sur la question de la médiation. Sous ce terme est en fait la question essentielle de l’appropriation du TAP par l’ensemble des Poitevins y compris par ceux qui pour diverses raisons pensent que ce n’est pas pour eux. Nous le savons que dans ce cas, une politique tarifaire est une condition nécessaire mais pas suffisante. Pour la culture et d’ailleurs, nous le savons, comme pour la santé, une offre même en nombre et de qualité ne suffit pas pour garantir un réel accès aux droits. Et le droit à la culture est un vrai droit à même hauteur que les autres. Or si le TAP n’est pas toute la culture à Poitiers, il en est un élément essentiel et tous les Poitevins doivent pouvoir s’y sentir chez eux. Gardons nous d’enfermer les uns et les autres dans une culture donnée et déterminante. L’ambition démocratique du partage des œuvres et des pratiques artistiques et d’une appropriation populaire doit être fermement soutenue et développée. C’est pour nous l’essentiel. L’éducation populaire à la culture sous des formes neuves et diverses, dans tous les territoires est pour nous un enjeu essentiel, il est encore plus grand face à la montée des schémas simplistes d’exclusion et de haine.

  • Délib 40 page 600 : création d’emplois d’avenir

Nous avons voté en décembre dernier la création de 17 emplois d’avenir à la ville de Poitiers. Nous avions alors souligné que ces emplois n’avaient de sens que s’ils s’accompagnaient d’une formation et débouchaient rapidement sur les emplois titulaires de fonction publique. Nous soulignons également la nécessité que ces salariés bénéficient dès maintenant des mêmes droits sociaux que les autres : droits aux congés, primes, mutuelles etc… L’emploi de cinq nouveaux emplois doit être l’occasion d’avancer sur la question des droits. Un bilan sur la formation et l’intégration devrait être présenté au conseil municipal un an après l’ouverture de ces contrats.
 

 

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.