Fédération de la Vienne

Fédération de la Vienne
Accueil
 
 
 
 

37,2° à Poitiers ou la fièvre de l’orientation en 2de !

Communiqué de presse

Dans le but louable d’augmenter à terme le nombre d’étudiants à l’université, une pression forte a été exercée cette année sur les collèges de l’académie, pour élever le taux de passage de 3ème en 2de générale et technologique.
Le résultat a dépassé les espérances ! Quatre conséquences à cela :
- Une baisse très importante du nombre de redoublants en 3ème. On pourrait s’en réjouir si cela n’augurait pas de difficultés à venir pour ces élèves…
- Une baisse du taux de passage en 2de professionnelle, ce qui n’est pas une bonne nouvelle pour une filière déjà malmenée par la réforme du bac pro 3 ans.
- Une augmentation très importante des demandes de passerelles de 2de GT à 1ère professionnelle, conséquence d'une orientation forcée.
- Des effectifs pléthoriques en 2de GT. Le recteur a opté pour une solution technique catastrophique : des classes de 2de à 37 élèves ! Ce qui nous fait faire un bon en arrière de 20 ans.
Quelle est cette conception comptable de l’orientation, qui s’affranchit des réalités pédagogiques et souvent des voeux des élèves ? Comment espérer les faire tous réussir et progresser dans des classes surchargées ? Ce ne sont pas les quelques possibilités de passerelles qui peuvent être un recours pour le plus grand nombre. Les enseignants vont devoir assumer seuls des conditions de travail encore dégradées, afin que ces choix de la hiérarchie pénalisent le moins possible leurs élèves.
L’augmentation de la qualification des jeunes est un objectif indispensable, d’autant que notre académie est en retard mais elle ne peut être obtenue que progressivement, en mettant les élèves, les familles et les équipes pédagogiques en confiance. La stratégie actuelle risque au contraire de placer plus d’élèves en situation d’échec, un échec qui à cet âge peut avoir de lourdes conséquences.

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.