Fédération de la Vienne

Fédération de la Vienne
Accueil
 
 
 
 

Discours de Nathalie Rimbault – Raitière au meeting de présentation de la liste Poitiers, tout simplement, aux Salons de Blossac, le 14 février 2014

Nous,  candidats communistes, sommes résolument engagés  sur  la liste menée par Alain Claeys. 

Nul n'ignore ici les points de divergence que nous avons avec le Parti socialiste, notamment au plan de la politique  européenne et de ses déclinaisons  au plan national. Nous pensons que les politiques d'austérité  accroissent les inégalités et déchirent les liens qui permettent de vivre ensemble. Nous sommes notamment particulièrement inquiets des répercussions que pourront avoir ces politiques sur les collectivités territoriales et les services publics de proximité qu'elle offrent aux populations. Nous considérons que d'autres choix sont possibles.

Mais  notre sens de l'engagement politique nous incite  à  prendre des responsabilités et à profiter de tous les leviers d'action démocratique générés par un mandat électif  pour appliquer une politique de gauche au service de tous les Poitevins.
Nous le faisons depuis 1977 et avons contribué à la transformation de la ville par la gauche : le CCAS, les maisons de quartiers, les écoles, les transports, le logement social, le sport sont marqués par notre action . En 2014, nous voulons que Poitiers conserve cet ancrage qui permet de mener une politique locale sociale et solidaire.
C'est pour ces raisons que nous avons décidé de participer à la mise en œuvre de ce  projet municipal et communautaire et nous y porterons des projets qui nous sont chers comme la gestion publique des déchets, l'expérimentation d'une monnaie locale,etc

En tant qu'élue, j'ai découvert notre  ville dans toute sa richesse et sa diversité. J'ai pu mesurer toute  la complémentarité de la politique municipale et du militantisme associatif. C’est, me semble t-il , cette co-construction qui permettra de poursuivre  la mise en œuvre du projet solidaire de la ville.

1. Faire de l'éducation la priorité du mandat, c'est d'abord faire de la citoyenneté un axe  essentiel  et engager l'avenir  vers plus de justice sociale. C'est ensuite réaffirmer notre confiance envers tous  les acteurs éducatifs – sans se substituer à l'état - dont la collaboration croissante témoigne du consensus autour de cette priorité.

2. Faire de la culture un pilier central, c'est oeuvrer pour l'épanouissement et l'émancipation de chacun, condition sine qua non de l'épanouissement collectif. L'ouverture récente  de la nouvelle médiathèque à Saint Eloi, les projets de rénovation de  lieux culturels comme le Confort Moderne, l'action Boruse aux Spectacles,  les classes orchestre qui rendent la pratique de la musique accessible aux enfants qui en sont le plus éloignés, les projets de territoire en partenariat avec l'Ecole des beaux-arts....sont des actions concrètes qui permettront de continuer à développer la vie culturelle de notre ville. Nous devrons poursuivre ces efforts pour rendre la culture toujours plus accessible à tous, en particulier à ceux qui considèrent que ce n'est pas pour eux.

3; Maintenir et développer les services publics, c'est oeuvrer à la cohésion  et au partage, car les services publics sont le seul patrimoine de ceux qui ne possèdent rien.

4. Développer une politique sociale et solidaire, c'est prendre soin de la vie , de la petite enfance jusqu'au grand âge. Crèches, foyers-logements, aides à domicile structurent cet accompagnement essentiel à conserver et à développer.

5. Enfin, Privilégier  la gestion associative, c'est faire le  choix  du peuple.
Les associations  sont souvent les premières à être confrontées aux difficultés croissantes de nos concitoyens, à constater , les évolutions, les points de tension... Elles sont aussi souvent les premières à proposer des leviers, à interpeller les élus, à chercher des solutions innovantes. Parmi tous les militants et bénévoles  que j'ai pu croiser à travers mon mandat, je peux citer par exemple  ce groupe d'habitants qui mènent depuis plusieurs années un travail remarquable  sur le projet d'immeuble intergénérationnel et qui a mis en exergue les préoccupations des habitants de leur quartier, notamment autour de la santé. La solution a émergé d'un long travail fait avec et non à la place des habitants.  Je pourrais citer bien  d'autres projets encore, passés ou à venir, qui témoignent de la nécessité  pour les élus de faire confiance aux gens , de construire avec eux,  et pour les gens de pouvoir compter sur leur élus.

Pour toutes ces raisons, et bien d'autres encore, il  est  nécessaire que tous  les Poitevins  aient des élus au service de leur ville.Mais il  est surtout  indispensable que les Poitevins  frappés de plein fouet par les difficultés trouvent des élus qui les écoutent et qui les soutiennent,  des élus disponibles et engagés à leur côté.

C'est là le sens de notre engagement sur la liste menée par A . Claeys.

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.