Fédération de la Vienne

Fédération de la Vienne
Accueil
 
 
 
 

Les communistes sur la liste Poitiers tout simplement seront des agitateurs d’idées…mais pas seulement !

Conférence de presse le 20 février 2014

« Il ne faudra pas  compter sur nous  pour être des alliés serviles : nous  serons les porte-voix de ceux qui n’en auraient pas  et en particulier des poitevins les plus en difficultés. » 

Symboliquement,  la conférence de presse s’est tenue à Pourquoi pas la Ruche, restaurant social des Trois cités où Nathalie Rimbault-Raitière, adjointe sortante aux Maisons de quartier,  et les autres candidats, sont comme des poissons dans l’eau dans un  quartier où les associations à vocation sociale et solidaire prennent  en mains leur sort, en lien avec les élus.

Patrick Coronas, conseiller municipal sortant et porte –parole du groupe a  résumé sobrement le passé récent, difficile : « nous sortons d’une histoire compliquée et douloureuse »  qui a vu le travail d’une année des communistes échouer au sein du Front de gauche et  l’éclatement du Parti de gauche. Les communistes ont alors « choisi d’être plutôt sur la liste Poitiers tout simplement pour faire avancer [leurs idées pas à pas,  qu’à l’extérieur pour crier haut et fort et en fin de compte ne rien obtenir. » même s’ils ne cachent pas que les choses ne seront pas simples  car L’Etat prend des orientations très dangereuses pour les services publics et les collectivités territoriales ! Ils  seront fidèles à leur singularité tout en étant dans l’équipe municipale…

Les conseillers sortants  ont donné quelques exemples  des avancées obtenues dans la mandature précédente  « et en particulier l’EPADH  ( Etablissement d’ Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes ) Pasteur  qui devait être conçu selon un partenariat Public / privé et qui sera en fin de compte, suite à nos interventions,  géré par le CCAS ( Centre Communal d’Action Sociale ) de Poitiers en accord avec notre choix du service public . »

Un autre choix, là aussi cher aux communistes et en particulier à Patrick Coronas, c’est la création de logements sociaux en centre Ville. Anne Joulain a lutté pour «  sanctifier » le budget du CCAS et  Nathalie  Rimbault- Raitière en responsabilité des Maisons de quartier a relevé le drapeau des choix sociaux,  culturels et citoyens faits dès l’arrivée de la Gauche à la Mairie de Poitiers.

«  Nous aurons certes des affrontements comme sous la mandature précédente pour le Parc des expositions (pour lequel  l’histoire donne raison aux communistes…) mais il y a des lignes rouges et la défense des services publics et des collectivités locales  en sera une, incontournable. Si ce qui se passe au niveau européen et national avait des implications locales inacceptables qu’on n’ imagine  peut-être pas encore aujourd’hui, nous prendrions nos responsabilités. » ajoute Sylvestre Durand, secrétaire de section, rejoint par les candidats.

En ce qui concerne le programme de la Droite,  les candidats montrent  que Jacqueline Daigre fait clairement des choix opposés aux nôtres, reculant sur le service public et la solidarité, en particulier dans le domaine social où elle prévoit pour la petite enfance un accueil en Maison familiale «  payé directement par les parents »  et pour les personnes âgées un « senior sitting » (Bravo le vocabulaire « branché »  ) et là aussi «  ce service sera évidemment rémunéré par les familles. » C’est un affrontement Gauche /Droite qui s’annonce clairement …

    Pour l’avenir,  les nouveaux candidats présentent les  projets du groupe,  en accord avec les souhaits des poitevins qu’ils ont  écoutés : « Nous voulons, entre autres, mettre en avant un tarif social de l’eau , une gestion publique des déchets ménagers et une monnaie  locale qui favoriserait les entreprises soucieuses de l’emploi et de l’environnement. »

Propos recueillis par Françoise Poteau

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.