Fédération de la Vienne

Fédération de la Vienne
Accueil
 

Conditions de Vie (thématiques)

 
 
 

Les agents territoriaux CGT du Grand Poitiers n'acceptent pas qu'on veuille déshabiller Pierre pour habiller Paul

Sur la photographie: Patrice Ferrant, secrétaire à la vie syndicale, Nicolas Bimont, commission exécutive, 

  Patrick Amand, secrétaire,  Vincent Bohan commission exécutive   
 

  

 

            N’est ce pas justifié et mérité sur le plan humain que ce que réclame les agents territoriaux du Grand Poitiers dans les négociations actuelles ?  Le travail du dimanche doit rester exceptionnel,  ne pas être généralisé à tous,  être indemnisé  correctement, c'est-à-dire payé double  et ne pas être un prétexte pour tirer tout le monde vers le bas  afin de pallier  les suppressions de poste…

Rappelons que des personnels du Grand Poitiers ( piscines par exemple ) étaient majorés glorieusement de  0,74 centimes d’euros par heure pour travailler le dimanche ! mais pour l’employeur  la   négociation est un prétexte pour tenter d’imposer « une généralisation et une banalisation du travail du dimanche » des territoriaux  et la casse des avantages gagnés  au fil des ans ( par exemple  un « dé-tricotage » des RTT)   comme le dénonce Patrick Amand  secrétaire général de la CGT  des territoriaux du Grand Poitiers.

Ça ne va pas chez les territoriaux en proie au mal vivre, au  raz le bol, aux  dépressions, à des  maladies comme les ulcères. Ça fait mal de ne pas pouvoir bien faire son boulot alors que l’on a une conception du service public au service de tous !

Et tout cela est la  conséquence de tout un ensemble où les fonctionnaires servent de variables d’ajustement au budget en particulier par le biais des suppressions de postes et de redéploiement (par exemple  8 postes de contacts avec le public et de sécurité comme les gardes urbains de la Roseraie sont  supprimés et  les piscines  devront réguler les entrées faute de personnel ) .      

Le 10 octobre, une nouvelle assemblée générale  fera le point des négociations avec les syndiqués , le 16 octobre  la CGT s’associera à la journée interprofessionnelle liée à l’examen de la loi de financement de la Sécurité sociale  et le 17 octobre participera au  Comité Technique Paritaire.     

 

                                                         Françoise Poteau
 

 

 

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.