Fédération de la Vienne

Fédération de la Vienne
Accueil
 
 
 
 

Intervention de Patrick Coronas au CTP des employés territoriaux de Grand Poitiers

Un accord a été signé entre la collectivité, FO et la CFDT concernant le travail du dimanche des agents de la Mairie, du CCAS et de Grand Poitiers.

Celui-ci a été voté ensuite le 17 Octobre en Commission Technique Paritaire :

Les représentants de la CDFT, FO et de la collectivité ont voté pour.

Patrick Coronas et la CGT ont refusé de prendre part au vote.

« Cet accord intervient après plusieurs mois de conflits et de revendication sur la rémunération du travail du dimanche et sur fond d’inquiétude des agents de la collectivité sur une possible banalisation et extension de ce travail

Un accord sur le travail dominical est d’autant plus nécessaire que :

-le protocole ARTT ne comporte aucune disposition sur celui-ci, ce qui a amené chaque service à mettre en place des compensations diverses.

- la compensation statutaire du travail du dimanche (les 0.74E) n’a pas évolué depuis 1974, rendant cette compensation ridicule.

- un discours actuel au niveau national cherchant à étendre les possibilités de travail le dimanche.

Il était donc indispensable pour notre collectivité de trouver un accord mettant en place un cadre strict et clair sur les conditions et les compensations du travail dominical.

Des règles permettant à la fois la continuité de service pour ceux dont on estime qu’ils doivent fonctionner ce jour-là, des règles permettant aux agents d’organiser sereinement leur vie personnelle et d’obtenir une juste compensation.

Cet accord va dans le bon sens mais il nous est difficile d’estimer si il va assez ou trop loin, manquant des éléments et du temps nécessaires à la réflexion.

- Combien d’agents sont concernés ?

- Quels services vont être impactés ?

- Combien cet accord va couter à la collectivité ?

- Quels sont les agents qui vont « perdre » ou « gagner » à la suite de cet accord et quels montants ?

Il me semble donc qu’il serait préférable de partir de cet accord, faire une réunion de négociation avec les syndicats et l’administration, tous munis des éléments indiqués plus haut, puis de programmer un CTP exceptionnel. Cela ne repousserait l’avis du CTP que de quelques semaines.

Après des années sans encadrement clair du dimanche et des mois de revendication sur ce sujet, je pense que c’est un luxe que nous pouvons nous permettre et que nous devons prendre. »

Patrick Coronas, élu communiste à Poitiers

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.