Fédération de la Vienne

Fédération de la Vienne
Accueil
 
 
 
 

ITRON : le Président de Directoire d'ERDF se dérobe !

 

 

 

Dérobade du Président du Directoire d’Erdf !

 

 

 

      Prévue de longue date, la visite ce jour 30 janvier du Président d’Erdf,  filiale du groupe EDF, Monsieur Yves MONLOUBOU, ayant pour objet la futur loi de transition énergétique, comptait nombre de rencontres dont la visite d’ITRON à Chasseneuil du Poitou.

Devant l’embarras que constitue la situation d’ITRON à Chasseneuil, la Cgt apprenait tardivement hier soir la dérobade, le demi-tour de Monsieur le Président.

Erdf, qui se ventait depuis plusieurs mois notamment des conséquences bénéfiques pour l’emploi en France grâce à l’opération Linky également à Chasseneuil, fustigeait dans le même temps ceux qui comme la Cgt pouvaient avoir de sérieux doutes quant au développement futur et la fabrication en France du compteur Linky (voir document en pièce jointe).

Dans cette affaire, Edf a-t-elle surestimé ses capacités de donneur d’ordre,  à imposer aux fabricants de compteurs Linky une production en France ? A l’inverse, Edf a t-elle sous-estimé  la force du protectionnisme américain qui a décidé de rapatrier la Recherche et le Développement  et de l’autre l’appétit des capitalistes toujours aussi prompts à délocaliser pour servir plus encore leur « coût du capital ».

Fuir ses responsabilités de donneur d’ordre, n’est-ce pas laisser en plan les salariés d’ITRON, lesquels ont contribué à la naissance de Linky, salariés qui, au travers de  leur intersyndicale, avaient demandé à rencontrer le Président d’Erdf lors de sa visite en Poitou-Charentes, afin qu’il intervienne en leur faveur ?

Fuir, n’est-ce pas  aussi laisser en plan notre territoire ? Quant aux élus locaux, apprécieront-ils cette reculade déjà empêtrés qu’ils sont dans une série de catastrophe industrielle, un taux de chômage record, le tout au pays de Madame la Ministre de l’Energie ?

                                                                                                                                                                         .../...

 

 

 

 

Faut-il rappeler que ces catastrophes économiques et sociales, la casse de notre industrie et de nos emplois sont les résultats de choix politiques traduits par des votes à l’assemblée nationale permettant aujourd’hui aux investisseurs de détruire sans aucune limite nos emplois, nos familles, nos territoires. N’est-ce pas cela l’ultra libéralisme ?

C’est ce qu’ont rejeté les citoyens grecs dernièrement.

A la veille des élections départementales, les salariés français pourraient s’en souvenir.

Quand à la loi de transition énergétique contre laquelle 20 000 salariés manifestaient hier 29 janvier à Paris, elle aura les même effets catastrophiques en terme d'emploi , pour  nos territoires et d'accès à l'énergie pour les 10 millions de citoyens déjà en précarité énergétique  soit rien de bon pour le pays.

Cette loi  que la Cgt qualifie de "Transaction Énergique" ne combat non seulement en rien les conséquences du réchauffement climatique mais qui, en plus,  vient servir des intérêts financiers privés au détriment des besoins de la Nation et des services publics.

 

A bientôt, Monsieur le Président d’Erdf, peut-être !

 

 

Poitiers, le 30 Janvier 2015

 

 

 

P.J. :Extrait d’Erdf Info « Le Mag » n° 31

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.