Fédération de la Vienne

Fédération de la Vienne
Accueil
 
 
 
 

La communauté de communes Vienne / Moulière en danger

 Créée en 1998, la Communauté de Communes Vienne et Moulière est menacée de disparition dans le cadre de la réforme territoriale de François HOLLANDE/ Manuel VALLS.

Déjà en 2011, le gouvernement de Nicolas SARKOZY avait programmé cette disparition et de nombreuses voix (de gauche notamment) s’étaient élevées contre cette menace de suppression. Le Parti Socialiste , dans l’opposition s’oppose à des réformes qu’il s’empresse de mettre en place une fois parvenu au pouvoir !

La Communauté de Communes n’atteignant pas aujourd’hui le seuil de 20 000 habitants exploserait : une partie occidentale est invitée à venir renforcer celle de Chauvigny, l’autre pouvant regarder vers Poitiers. Ces données géographiques brutes sont bien sûr à confronter voire à nuancer par des « considérations politiques élevées ».

Or les territoires autour de Saint Julien l’Ars, canton ou intercommunalité (forts de 15 000  habitants environ) continuent d’attirer des populations jeunes notamment liées au bassin d’emploi de Poitiers Est (C.H.U., Université) - le plus important au plan régional.

Ces dispositions visent principalement à réaliser des économies pour le budget de l’Etat : 28 milliards de dotation aux collectivités territoriales en moins d’ici 2017 !), à transférer sur les impôts locaux les dépenses de fonctionnement des services utiles à la population et surtout à re-dessiner le territoire en renforçant l’étendue et les pouvoirs des agglomérations au détriment des zones rurales, tout cela pour satisfaire aux injonctions de la Communauté européenne et sa politique libérale.

Parce que nous sommes fondamentalement attachés à la démocratie locale, vivante et dynamique par cette proximité avec les habitants, nous restons convaincus que le maillage du territoire est d’autant plus pertinent qu’il s’organise autour des communes riches de leurs services publics, activités commerciales et artisanales, vie culturelle et associative. Nous n’avons rien à gagner à la partition de la Communauté de Communes Vienne et Moulière qui doit demeurer en l’état sans commune dominante, avec son nombre de délégués actuel et sa proximité avec la population locale.

Nous restons attachés :

-            aux compétences de notre Communauté : ordures ménagères, eau et assainissement, enfance-jeunesse, équipements sportifs, développement économique.

o   – au personnel et aux infrastructures actuelles.

Parce que ces décisions ne doivent pas être prises par les seuls élus politiques et parce que tous les habitants concernés doivent donner leur avis, nous demandons qu’un référendum local d’initiative populaire soit organisé préalablement à toute décision.

 

La Section de Saint Julien l’Ars du Parti Communiste Français et du Front de gauche.​

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.