Fédération de la Vienne

Fédération de la Vienne
Accueil
 
 
 
 

Les candidats de la liste départementale Inventons la Vienne solidaire et écologique se sont réunis pour une après-midi de travail le 7 février

Les candidats de la liste inventons la Vienne solidaire et écologique se sont réunis samedi 7 février à la Maison du peuple de Poitiers pour présenter leur projet de rassemblement construit autour des partis du Front de gauche (  Parti communiste, Parti de Gauche, Ensemble ) et d’Europe Ecologie Les Verts. 30% des candidatures ne relèvent d’aucun parti. Ils sont élus locaux, syndicalistes, militants syndicalistes, militants associatifs, de toutes professions ( retraités, ouvriers du bâtiment, de l’automobile, employés, secrétaires, employées de maison, documentalistes, bibliothécaires, animateurs socioculturel, fonctionnaires territoriaux, travailleurs indépendants, entrepreneurs, artistes…) Ils sont   à l’image de la société, à l’image du mouvement de la gauche, à l’image des nécessités écologiques …Ils n’en peuvent plus de l’austérité et veulent que ça change ! La liste respecte les histoires de chaque mouvement  mais tous se retrouvent sur l’essentiel. La proportionnelle par exemple qui devrait être le système adopté pour une véritable prise en compte des citoyens.

Ils défendront une autre réforme des collectivités locales pour plus de démocratie et de proximité, pour plus et mieux de services publics. Ils proposeront une vision radicalement différente de celle de la droite qui dirige le département depuis une éternité, par exemple en ce qui concerne l’aide sociale avec les  propositions d’un service public de l’aide à la personne,  du  rétablissement de l’aide aux mineurs isolés,  de la restauration des services publics ( par exemple en  milieu rural , les Trésoreries à réinstaller mais aussi partout  supprimer le grignotage des services publics par le privé ).  L’emploi exige une autre orientation que le « tout  tourisme » . Ils se battront pour la gratuité des transports scolaires ( comme c’est le cas dans une vingtaine de départements en France )   

Face aux forces qui capitulent devant le capital et  qui se placent résolument  du côté des forces de domination en tournant le dos aux analyses de la Gauche et de l’écologie solidaire, il s’agit au contraire de défendre les valeurs de la Gauche mais surtout de les incarner, de les porter, de les rendre vivantes pour aujourd’hui et pour demain.   

Ils fondent un nouvel espoir dans ces citoyens qui les  rejoignent et  qui dépassent le refuge  dans l’abstention  par déception. La victoire de Syrisa est pour eux  un signe d’espoir.                                                        

 

Propos recueillis par Françoise Poteau