Fédération de la Vienne

Fédération de la Vienne
Accueil
 
 
 
 

BLOCUS DE LA CENTRALE NUCLEAIRE DE CIVAUX

COMMUNIQUE DE PRESSE CGT CNPE de CIVAUX

page1image1080

BLOCUS DE LA CENTRALE NUCLEAIRE DE CIVAUX

Ce jeudi 21 janvier, les salariés de lénergie (CNPE CIVAUX, ERDF-GRDF, SOREGIES, Barrage de lisle Jourdain) bloquent laccès à la centrale de CIVAUX à lappel de la CGT. Les salariés sopposent aux concessions faites par le gouvernement à Bruxelles. Les salariés sopposent à la privatisation des barrages hydroélectriques et à la fermeture non justifiée de centrales de production. Ce scénario permettrait aux investisseurs privés de faire main basse sur les dividendes du marché électrique au détriment des citoyens qui subiraient une hausse de 40% des tarifs dans les 5 ans !!

Plus dexplications dans la suite de ce communiqué :

Les attaques menées aujourdhui par les capitalistes via Bruxelles et le gouvernement Français sont dune ampleur sans précédent et seront très lourdes de conséquences pour lensemble de nos concitoyens mais en tant que travailleurs au sein dune entreprise des IEG, les conséquences seront encore plus significatives.

  •   Privatisations des concessions hydroélectriques. Nous serions le seul pays européen à ne pas conserver nos barrages dans le giron national !!

  •   Fermeture des centrales thermiques sur lautel de lenvironnement.

  •   Fermeture de Fessenheim en 2016 (centrale récemment rénovée et réputée sûre par lASN) et fermeture annoncée des premiers paliers 900MW à partir de 2024.

    Voici les premières grosses attaques auxquelles il nous faut impérativement réagir aujourdhui.

  •   Construction des premiers paliers EPR nouveaux modèles à partir de 2030 mais avec des fonds privés avec toutes les conséquences que cela engendre.

  •   Régionalisation de la distribution.

  •   Fin de la péréquation tarifaire.

  •   Hausse de 40% à 50 % du prix de lélectricité dans les 5 ans.
    Telles seront les prochains mauvais coups si la réponse d
    aujourdhui nest pas à la hauteur des enjeux qui sont en cours.

    Les premières répercussions sur lemploi, les rémunérations et les conditions de travail viennent dêtre annoncées par EDF SA dans son Plan Moyen Terme 2016-2019.

  •   5% de baisse des effectifs soit environ 5 000 postes. Lannonce a déjà été faite de 4 000 suppressions dont 2 000 dans la branche commerce... malheureusement, il en manque encore environ 1 000 pour atteindre lobjectif affiché dans ce plan.

  •   Optimiser les charges de personnel... Messieurs, la richesse de lentreprise est le fruit du travail des agents, nous emploierons donc, à la CGT, le terme de masse salariale plutôt que « charges ». Les 0,2 % daugmentation du salaire de base et les 10 000 avancements pour 2016 ne sont que le premier étage de la fusée...

page1image23328

Réduction des budgets de la sous-traitance. La pression sur les rémunérations et les conditions de travail de nos collègues prestataires sera donc encore augmenté dun cran... et pourtant, la situation des travailleurs prestataires est dors et déjà plus que préoccupante.

Réduction à peau de chagrin des recrutements externes.

Ne nous y trompons pas, la privatisation dEDF et la libéralisation du marché de lélectricité na pas suffit à lappétit des financiers qui nont pas encore réussi à faire main basse sur les dividendes qui peuvent être réalisés dans le domaine de lénergie électrique. Aujourdhui, ces loups aux crocs acérés veulent franchir un cap et pour cela, ils réclament la mise à mort du modèle énergétique français et par conséquent la mise en lambeaux de lentreprise intégrée EDF. Notre modèle a pourtant su répondre aux enjeux de la nation depuis 70 ans : un tarif le moins cher dEurope et au même prix sur tout notre territoire et une sécurité dapprovisionnement sans faille... EDF, à travers sa branche « recherche et développement » a même fait bénéficier à notre nation dévolutions technologiques de pointe. Cette branche subit aujourdhui, elle aussi, des coupes de budget qui ne permettent plus aux chercheurs daller aussi loin et aussi vite dans leurs projets alors que des enjeux environnementaux en dépendent, nous sommes donc dans laberration la plus totale !!

La CGT revendique donc plus que jamais pour un mix énergétique cohérent avec la demande en électricité. La CGT revendique également un pôle public de lénergie seule gage que lélectricité (bien fondamental) ne devienne pas un bien marchand comme les autres. Elle revendique aussi un statut unique des salariés du nucléaire pour que nos collègues prestataires arrêtent de subir le dumping social en vigueur dans nos industries. Enfin, elle sest déjà positionnée pour un SMIC à 1 800 euros et un temps de travail de 32 h par semaine.

Cest en effet la seule solution pour mettre fin au mal du chômage et favoriser la relance économique nécessaire dans notre pays.

Aujourdhui, nous vous invitons donc tous à faire entendre vos voix et à participer au mouvement de grève à lappel de la CGT et SAEC-SUD du CNPE de CIVAUX. Lassemblée du personnel sest positionnée en faveur de 8h darrêt de travail mais en appelant chacun dentre vous à faire à minima 1h de grève... Seule une mobilisation nationale conséquente pourra faire fléchir notre gouvernement pour quil nobéisse pas aux désirs des financiers de Bruxelles.

Sauvons notre modèle énergétique,

Sauvons notre entreprise intégrée qui va de paire,

Sauvons nos salaires et nos conditions de travail,

Sauvons le bas prix de lélectricité,

Sauvons la péréquation tarifaire,

Et préservons les biens de la nation...

 

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.