Fédération de la Vienne

Fédération de la Vienne
Accueil
 
 
 
 

Plus de 40 personnes aux voeux des communistes du sud Vienne

Voeux des communistes du sud Vienne, extraits du discours de Christian Zielinski […]

Tout d'abord, meilleurs vœux à chacune et chacun d'entre vous à l'aube de cette année 2016 pour vous et vos proches.

 

 A maints égard, cette année 2015 restera pour le plus grand nombre celle des reculs, de la désespérance, de la peur et des incertitudes.

  Mais comme nous le savons, le monde n'est pas ce chaos que l'on nous présente à grands renforts de médias même s'il est celui des dominations, des guerres et tous les dangers. Il est traversé par des mouvements contradictoires qu'il nous faudra percevoir et analyser plus précisément pour avancer.

    Il est des moments que nous voudrions oublier.

Funeste souvenir de cette année 2015 encore si proche et si brûlante dans nos mémoires. Ces tueries qui en ont marqué son commencement avec l'assassinat de nos amis de Charlie Hebdo, des citoyens présents à l'hyper cacher, des gardiens de la paix. Puis la terreur meurtrière qui a de nouveau frappé au cœur de Paris ce 13 novembre dernier  faisant 130 victimes et plusieurs centaines de blessés 

   Gardons en mémoire ce rassemblement populaire du 11 janvier, puissant et déterminé pour dire non à la barbarie, refuser l'amalgame et les dérives xénophobes en  affirmant avec force son attachement aux fondements de la République que sont Liberté, Egalité et Fraternité.

   Devant une telle situation bien sûr qu'il faut assurer la sécurité des citoyens, agir pour éradiquer Daesh, Al Quaida et autres oganisation terroriste et qu'on peut accepter l'état d'urgence pour un temps nécessairement limité et créer les conditions pour que cela ne se reproduise pas.

   Rien ne peut justifier les crimes du terrorisme mais comprendre pour prévenir c'est aussi et surtout faire vivre au quotidien les valeurs de la République. Des millions de travailleurs, de jeunes, de retraités voient leurs vies broyées par le chômage, l'exclusion, la peur du lendemain, subissent de plein fouet les violences du système capitaliste ,Bien sûr qu'il faut rappeler les valeurs de la République mais comment peut il y avoir de liberté sans égalité ?  

 C'est donc surtout l'état d'urgence  sociale qu'il faut décréter !

   Or, plutôt que de s'interroger et  chercher les raisons pour lesquelles ces jeunes pour la plupart français choisissent un tel destin de mort, François Hollande et le Premier ministre déclarent notre pays en guerre, et de commémoration en commémoration sous des postures de plus en plus martiales  nous imposent un traitement sécuritaire et identitaire du terrorisme voulant inscrire dans la constitution l'état d'urgence permanent et la déchéance de nationalité pour les citoyens bi-nationaux, mesure dangereuse et inefficace qui tendent à remplacer l'état social par un état de l'ordre, un état d'exception   ! C'est le projet de la droite et du FN.

Quel recul pour la gauche, pour notre société, quel recul de civilisation !

Les communistes, leur presse et leurs élus s'opposeront à ces projets et engageront la riposte nécessaire.

         [Une ]  énorme vague d'émotion et de solidarité [...] prit fin dans les médias pour laisser place à un scandaleux amalgame entre les migrants et le terrorisme. Nous le savons et il faut le répéter,  ces milliers de réfugiés qui ont péri  n'avaient d'autres choix que de fuir la violence la misère, la mort. Dans ce chaos, les interventions militaires des pays de l'OTAN en l'Afghanistan,en l'Irak, en Libye,en Syrie et dans d'autres pays du continent africain, véritables croisades néocoloniales   portent une très lourde responsabilié..

   Enfin ceux qui ont échappé à la mort et qui survivent dans des conditions indescriptibles voient s'ériger devant eux des murs de la honte. Rendons hommage aux milliers de citoyens qui, de Lesbos à Calais en passant par nos villages, accueillent  dans une solidarité à toute épreuve nos frères et nos sœurs venus d'ailleurs, quelque soit leur nationalité, leur âge, leur sexe ou leur religion .

    Indigne le traitement fait au peuple grec par la Troika et les gouvernements européens qui, niant les choix démocratiques et exerçant un chantage éhonté imposent l'austérité renforcée et l'humiliation. Avec l'expression de notre solidarité formulons le vœux que grecs, portugais, espagnols soient plus forts pour se faire respecter.

   Retenons que la réunion sur le climat ait permis une prise de conscience  sur l'avenir de la planète même si l'accord demeure insuffisant et peu contraignant. Nous avons condamner avec force  l'utilisation faite de l'état d'urgence par le Ministre Caseneuve pour empêcher les rassemblements citoyens écologistes et syndicaux.

   Et que dire de ces élections régionales qui ont témoigné de l'enracinement des idées nauséabondes d'un FN  intrumentalisé à des fins électoralistes et qui devient, pour la droite et les dirigeants socialistes le seul l'enjeu  des prochaines élections présidentielles .

Autrement dit, au premier tour on vote utile et au deuxième tour on fait barrage au nom d'un front républicain, une sorte 'entente cordiale somme toute !

Les résultats aux  élections régionales  même s'ils peuvent varier selon les endroits ont mis en évidence une réalité  : le FDG n'a pas été audible il a échoué dans sa volonté de rassembler le peuple de gauche déçu de la politique de Hollande, pourtant très majoritaire...[…]  Certes   les circonstances  ont joué ( attentats, cop21, traitement de l'arrivée des migrants réfugiés) mais il y a eu aussi dans les grands médias radiotélévisés une  promotion éhonté du FN au quotidien et une absence quasi totale des représentants du FDG   si l'on ajoute à cela le manque d'information (et c'est un euphémisme) sur l'enjeu réel de cette importante élection on y trouve des réponses. Mais cela n'explique pas tout. Un énorme travail de réflexion, d'analyse sera nécessaire pour comprendre pourquoi, avec  son potentiel militant et ses propositions ambitieuses le FDG n'a pas été entendu, n'a pas réussi à rassembler toutes celles et tous ceux qui aspirent au mieux vivre  

Les communistes prennent leur part dès maintenant dans ce grand travail de réflexion nécessaire et qui se poursuivra lors de leur congrès national du 2 au 5 juin prochain

   Dans une telle situation et face à ces stratégies, le danger de disparition de la gauche dans notre pays est réel comme cela s'est produit ailleurs en Europe.

 La situation est sérieuse, mais il n'y a pas de fatalité !

      Nous ferons tout ce qui est en notre pouvoir pour trouver les forces afin de redresser la barre après cet échec que nous avons connu au soir du 6 décembre dernier.  Il n'est pas question pour nous de renoncer au FDG même si la dynamique est en panne. Au contraire avec nos amis et camarades du FDG nous allons nous atteler à la tâche de reconstruction à gauche.

Les communistes ne partent pas de rien, ils disposent d'un texte « la France en Commun » qui [...] peut constituer une première contribution à débattre.

 Même si nous n'avons plus d' élus communiste ou FDG dans cette nouvelle assemblée régionale  Aquitaine Charente Poitou Limousin, nous continuerons  avec autant de détermination à lutter pour faire vivre les valeurs de justice sociale, de solidarité et de paix et  répondre aux urgences sociales et démocratiques de plus en plus criantes dans nos territoires du Sud Vienne.

     Sans forcer le trait, à l'instar des quartiers populaires des grandes villes, on peut dire que les habitants de nos communes du Sud-Vienne appartiennent à la catégorie des oubliés de la République.

Les réductions de dotation d'état aux collectivités territoriales affectent gravement les finances communales, obligent à des choix drastiques quelquefois.

 [...] Ce n'est pas par des coupes sombres dans les dépenses utiles qu'on construit l'avenir. Cela constitue uniquement un accompagnement de la crise, une soumission aux politiques d'austérité  et c'est la même logique qui est imposée aux peuples partout en Europe par la BCE, la commission de Bruxelles  et le FMI  dont notre gouvernement est un relais aux seuls ordres des banques, assurances, grands actionnaires  et autres puissances d'argent..

C'est très important de dire cela car il  faut expliquer la logique de toutes ces mesures qui affectent parfois gravement notre vie quotidienne pour identifier les vrais responsables (et non pas trouver des boucs émissaires) afin d' agir efficacement pour préparer des lendemains qui chantent.

         Ainsi nous continuerons d'être auprès et avec les habitants, les artisans les commerçants dans nos communes pour refuser le déclin et promouvoir le développement harmonieux de la vie rurale. Eéfendre les services publics, Santé, Ecole, Poste, Trésor public, gendarmerie...de proximité.

Enfin, soyons nombreux à participer à la journée de rassemblement  de mardi 26 janvier prochain pour la défense des services publics et de la protec tion sociale.

 

  Poursuivre en disant quelques mot sur la démocratie ou plutôt le manque de démocratie :

Le redécoupage pour ne pas dire charcutage des territoires a pour effet d'éloigner les citoyens des lieux de décisions. C'est vrai à tous les étages de la société et c'est aussi vrai dans nos territoiires.Trop souvent et de plus en plus, des décisions qui engagent durablement l'avenir des populations sont prises sans concertation ni même information alors qu'il serait facile et bénéfique pour tous d'organiser des consultations citoyennes afin de pouvoir décider, ensemble de ce qui est bon ou pa s bon pour l'avenir, celui de la jeunesse Je formule le vœu que nous avancions résolument sur cette importante question. 

Si on regarde enfin cette année passée dans le Sud-Vienne, nous, communistes avec nos camarades du  FDG, […], quel bel engagement militant, quelle énergie déployée par dizaines  d'entre nous en arpentant les vastes espaces dans cette magnifique campagne lors des élections départementales en mars dernier pour discuter, convaincre,rassembler ! […] Nous avons,  dans plus de la moitié des communes de nos 2 cantons,  dépassé un résultat à 2 chiffres et même quelquefois été au delà de 20 %.[...]

 

   Les communistes du Sud-Vienne doivent être fiers d'avoir pris toute leur part dans cet engagement citoyen . C'est l'histoire qui nous enseigne qu'il n'y a pas d'avancée sociale, démocratique, émancipatrice sans luttes ni sans l'intervention et la mobilisation populaire.

 

Je voudrais aussi témoigner de ce formidable  moment d'échange, de construction et de camaraderie que constitue depuis maintenant 3 ans la préparation puis le déroulement de la Fête de l'Humain d'abord à l'Isle Jourdain.

Plus de 300 personnes y ont participé le 6  septembre dernier.On peut dire que c'est devenu l'événement politique et culturel de la rentrée. Rendez vous donc le 4 septembre prochain !

 

    On voit bien l'immense défi qui se pose à nous pour les semaines et les mois à venir pour combattre la résignation, le fatalisme et faire naitre comme le dit Patrick Le Hiaric un printemps de gauche pour une année de bouleversements.

Le défi à relever aujourd'hui est d'autant plus grand que nous assistons à une véritable croisade idéologique du Medef, des puissances d'argent et du gouvernement Hollande-Valls-Macron  relayés par les chiens de garde du régime pour nous répéter à longueur d'antenne qu'aucune autre politique n'est possible.

Or tous ces plans, mesures, ne sont que les répétitions de ce qui se fait depuis 40 ans ( le bout du tunnel de Raymond Barre)ils sont injuste, inéfficaces et n'ont pour seul objectif que d'asseoir durablement la domination du capital sur le travail, de conforter les rentes des actionnaires du CAC40.

Un seul changement, la hargne et la rapidité avec lesquelles ces mesures au seul service du MEDEF se mettent en place.  Je ne vais pas ici détailler l'ensemble du bilan de Hollande-Vals-Macron ni les mesures rétrogrades qui s'annoncent, je voudrais insister sur l'importance de multiplier les échanges avec les citoyens pour faire reculer les idées reçues véhiculées sans cesse à longueur d'antenne et bien ancrées dans les consciences .

Quelques exemples :

 

   Oui le code du travail est le meilleur allié de l'emploi et des salariés

Non, le chômage n'est pas une fatalité !

    Non le travail n'est pas un coût, c'est la source de nos richesses.

    Oui, la réduction du temps de travail est possible et nécessaire pour libérer du temps à consacrer à la culture, aux loisirs  à l'épanouissement de l'individu à la solidarité et aux activités associatives et citoyennes.

    Non l'austérité n'est ni fatale ni nécessaire car l'augmentation des salaires des retraites, du pouvoir d'achat sont un facteur de déveoppement durable.

    Oui il faut préserver la planète et diminuer l'émission des gaz à effet de serre. Au delà des actes individuels nécessaires, où sont les 

propositions du gvt contre la prolifération du transport de frêt  routier en particullier  sur nos territoires ?

    ­Oui il faut des droits nouveaux pour les salariés dans les entreprises afin d'intervenir sur les stratégies pour qu'elles aillent dans le bon sens : c'est socialement juste et économiquement efficace.

   Nous le savons, des solutions alternatives existent et plus que jamais elles entrent en conflit avec le système et la logique capitaliste qui ruine lers vies... Ce ne sont donc pas les terrains d'intervention et de luttes qui manquent. Un énorme effort pour  rencontrer, écouter, proposer, partager, convaincre et rassembler sera à développer.

 

   Enfin, je voudrais avec vous m'indigner du traitement fait à ces 8 salariés délégués CGT de Goodyear après ceux d'Air france et bien d'autres  dont le seul crime est de lutter pour conserver leur emploi et leur outil de production.Alors que la direction de l'entreprise et les cadres concernés avaient retiré leur plainte la sentence est tombée :9 mois de prison ferme! L'action syndicale revendicative est maintenant devenue un délit !

 Et quel scandale que ce silence du gouvernement !

Je vous invite à signer la pétition en ligne sur internet et qui a déjà reuni 120000 signatures. Ne laissons pas faire !

                      2016 sera une année de combat.

Les communistes vont participer activement dans toute la France à une  profonde réflexion. Ils ont,  au fil de leur histoire traversé des zones de lumière et des zones d'ombres. les moments de gloire et  des moments plus sombres, connu des vicicitudes.Mais, et je le confirme, avec mon expérience de cinquante années de militantisme au PCF comme nombre de mes camarades,  que notre parti a toujours été au rendez vous de la France et de son peuple.

  Des erreurs ont été commises, certes, mais combien de fois avons nous eu raison trop tôt !

   Dans notre combat permanent pour la liberté la justice, la démocratrie la solidarité et la paix, en un mot pour l'émancipation humaine nous n'avons jamais failli même et surtout dans les périodes difficiles et sombres de notre histoire.

      Dans ce moment intense de recomposition politique où le le libéralisme semble tenir toutes les manettes, où le danger d'extrème droite est prégnant, nous les communistes nous allons devoir faire preuve d'audace, d'imagination, de créativité, d'inventivité et de détermination pour dépasser (au sens marxiste du terme) la situation d'aujourd'hui et être disponibles pour participer, avec d'autres et notamment nos camarades du Front de Gauche à qui je veux rendre un hommage particulier ce soir,  participer disais-je à  transformer en permanence l'état des choses existant en bref  à révolutionner la société.

      A un an et demi de l'échéance de l'élection présidentielle, il reste beaucoup de travail de réflexion et de propositions. Mais ce qui est sûr c'est qu'il faudra un candidat ou une candidate au service du peuple, porteur d'un projet de gauche pour notre pays, sur les valeurs de gauche et qui rompe avec les erremments du pouvoir actuel. Et cette candidature, c'est maintenant qu'il faut s'engager à la construire.

     Comme le disait Pierre Laurent il y a quelques jours, : « les communistes seront au rendez vous pour relever la gauche du fossé dans lequel les gouvernants s'acharnent à l'enfoncer sous le regard réjouis de la droite et de madame Le Pen. »

 

    Notre parti compte 120000 adhérents, il dispose de milliers d'élus sur tout le territoire national, un groupe à l'assemblée nationale, un groupe au sénat et des députés au sein du parti de la gauche européenne au parlement européen et une presse l'Huma et Huma dimanche qui deviennent plus que jamais les indispensables outils pour penser et agir efficacement. Le PCF  est présent par ses militants dans chaque ville, village ou quartier. Ce potentiel de réflexion et d'action sera déterminant pour les luttes à venir.

 Dans le Sud Vienne […] une cinquantaine d'adhérents composent notre force militante qui ne demande qu'à  s'enrichir de nouvelles reflexions, expériences et savoirs.

Alors n'hésitez pas, n'hésitez plus, à nous rejoindre c'est le premier pas qui est le plus difficile.[...]

               Au nom des communistes du Sud vienne, je vous renouvelle nos Meilleurs vœux de santé, bonheur solidarité et paix en ayant une pensée particulière pour toutes celles et tous ceux qui luttent de par le monde et parfois dans des conditions extrêmes et une pensée particulière pour les combattants kurdes, les démocrates turcs, nos amis palestiniens, les pacifistes israéliens,

       J'adresse mes meilleurs vœux à tous les salariés en lutte du privé et du public et plus précisement aux salariés d'EDF qui avec leur syndicats étaient en lutte aujourd'hui dans toute la france pour refuser la privatisation de l''énergie, la défense du statut de fonctionnaire, le maintien de l'énergie dans le service public. Les militants communistes et du FDG étaient ce matin avec les salariés d'EDF à Civaux pour leur exprimer notre soutien et notre solidarité totale.

 

 

 

 

 

 

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.