Fédération de la Vienne

Fédération de la Vienne
Accueil
 
 
 
 

Notre camarade Fernand Lebeaupin du Loudunais nous a quittés

 

     Fernand Lebeaupin est né en 1922. Ses parents étaient très modestes : son père Albert, journalier dans l’agriculture, sa mère Marie, élevant sa vache et deux chèvres… Dès 9 ans, il commence à travailler « chez les autres », comme il disait, et ne va plus à l’école que durant les mois d’hiver, c'est-à-dire 3 à 4 mois par an ; à 11 ans, il travaille « à temps plein » et ne va plus à l’école, ses parents ne pouvant le « nourrir à ne rien faire ».

 

C’est dire qu’il est arrivé à l’âge adulte déjà bien aguerri mais quasiment illettré ; d’ailleurs, il n’eut guère besoin de connaissances livresques puisque dès 20 ans, il est envoyé en STO (service du travail obligatoire) en Allemagne, sans résister mais plus tard fier de quelques faits de sabotage risqués avec ses camarades de mauvaise fortune.

A son retour, il reprend sa vie de journalier durant quelques années et se marie en 1952 avec Suzanne, avec qui il se lie pour 63 ans et 5 enfants.

En 1960, ils achètent la maison de Montfray dans laquelle il vit jusqu’en janvier 2015.

Toute sa vie, il a travaillé d’arrache-pied pour construire et préserver sa famille, garantir à ses enfants l’éducation qu’il n’avait jamais eue pour leur épargner, disait-il, « d’avoir à travailler chez les autres », expérience qui était pour lui synonyme d’exploitation, de privations de pain et de liberté, de courbures…

Toute sa vie, il a été fidèle à ses idées de lutte pour l’émancipation des exploités et il ne craignait pas de le faire savoir à quiconque.

Pour conclure, Fernand était un petit bonhomme en taille mais solide et droit jusqu’à la fin de sa vie, le 1er janvier 2016.

 

Sa fille ainée, Marianne

 

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.