Fédération de la Vienne

Fédération de la Vienne
Accueil
 
 
 
 

RSA sous condition : Bruno Belin et la rengaine du pauvre coupable

Communiqué de presse du PCF 86 en date du 24 février 2016

Bruno Belin est d'accord sur le principe de conditionner le versement du RSA (comme il l'indique dans la Nouvelle République du 21/02), selon le vieux refrain cher à la droite : "les pauvres sont responsables de leur situation !"
Cette culpabilisation des personnes qui vivent des minimas sociaux est tout simplement insupportable. En réalité le RSA, solidarité envers ceux qui connaissent de grandes précarités, leur permet à peine de survivre. Elle est souvent vécue comme une honte : la moitié des ayants droits préfèrent ne pas recourir à ces allocations par peur du regard des autres, sans parler des obstacles administratifs.
La bonne réponse ne se trouve pas dans une obligation punitive, une culpabilisation mais plutôt dans une politique volontariste d’encouragement, d'aide à l'insertion.
Pour mémoire, les fraudes aux prestations sociales sont estimées à moins de 200 millions alors que la fraude fiscale représente plus de 60 milliards en France.
La vraie question est celle de l'emploi, et en la matière, la droite nous a montré à quel point ses solutions (qui continuent d'inspirer l'actuel gouvernement) enfoncent le pays dans le chômage de masse. La stigmatisation des bénéficiaires du RSA est un enfumage de plus pour masquer où sont les vrais responsables de cette situation.

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.