Fédération de la Vienne

Fédération de la Vienne
Accueil
 
 
 
 

Notre camarade Jacques Dignac nous a quittés

Terrassé par une embolie pulmonaire, notre camarade Jacques nous a quitté le 17 mai dernier.

Originaire de Montauban, tu es arrivé à Poitiers dans les années 70. Homme de conviction et d'engagement, tu as mis ton énergie, ton intelligence au service des autres jusqu'à ton dernier souffle. Militant à la CGT et au parti communiste, c'est toute une vie à refuser l'injustice, l'arbitraire, à combattre pour la liberté, la paix, un monde meilleur. 

Cela a commencé avec le mouvement de la jeunesse communiste dans le sud-ouest, sur ces terres occitanes auxquelles tu étais tant attaché.  A ton arrivée dans la Vienne, tu es responsable des centres de loisirs à la mairie de Poitiers.

En 1987 tu pars pour travailler à la mairie de Fontenay sous Bois dans le Val de Marne, une ville dirigée par un maire communiste, où tu resteras jusqu'à ta retraite. Une ville où tu as pu continuer à déployer tes compétences, tes convictions au service de l'enfance et de la jeunesse avec l'organisation des colos, la formation des animateurs et puis la création de la Maison du citoyen, laboratoire de la démocratie locale dont tu aimais nous faire partager l'expérience. 

Une vie professionnelle mais également une vie militante bien remplie comme militant de la CGT, secrétaire général de la section syndicale des communaux à partir de 1991, militant communiste au sein de la section du PCF de Fontenay sous Bois.

En 2010, c'est le retour dans la Vienne, à la Baudière sur la commune d'Orches. Une maison où tu aimais recevoir tes amis pour partager une terrine, un bon verre de vin et débattre passionnément avec cet espoir chevillé au corps de changer ce vieux monde.

Jacques, tu aurais pu encore rester un peu, nous avions encore beaucoup de choses à partager.

 

Initialement paru dans la Vienne Démocratique n°1045, juin 2016

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.